ecriture

Le journal d’une écrivaine auto-éditée: Mettre à jour la partie annexe de mon livre…

Si vous souhaitez recevoir mon email hebdomadaire, n’hésitez pas à vous inscrire: http://eepurl.com/hsjrZP

Mettre à jour la partie annexe de mon livre… qu’est-ce que je veux dire quand je dis ça ? Regardons de plus près, d’accord ?

Info importante : Ceci est une version tronquée de ce que mes abonnés à ma lettre d’informations ont reçu plus tôt dans la journée, ce qui signifie que je partage plus d’informations avec mes abonnés à « l’e-mail hebdomadaire du journal d’une écrivaine auto-publiée ». Vous pouvez vous abonner ici... En vous abonnant, vous aurez également accès aux numéros précédents 🙂

A. Mettre à jour le « Petit message à mes lecteurs »

Dans presque tous mes livres, j’ai « un petit message à mes lecteurs » à la fin. Je partage le texte avec mes abonnés de ma lettre d’info.

Ce message ne vise pas seulement à remercier les lecteurs pour leur temps (que j’apprécie vraiment). Saviez-vous qu’il y a plus de 48 millions de livres sur Amazon. Et bien qu’il semble très difficile d’obtenir des données annuelles sur le nombre de livres publiés chaque année, un article de PublisherWeekly (en anglais) basé sur les données de Bowker a indiqué que le nombre de titres autoédités a bondi de 40% en 2018...Donc, yep, je suis super reconnaissante que les lecteurs aient choisi mon livre dans un océan de possibilités presque infinies….

Mon « Petit message aux lecteurs » vise à encourager les lecteurs à :

  • laisser un avis. Pourquoi est-ce que je demande des critiques ? Parce que les critiques aident vraiment les autres lecteurs à découvrir de nouveaux auteurs. Et ….cela aide aussi à obtenir plus de visibilité. Les critiques n’ont pas besoin d’être élogieuses pour que cela soit vrai. L’une de mes premières critiques sur mon livre le plus vendu dit en gros : « Ce livre est nul ». Mais l’évaluation globale de ce livre est de 4,3 sur 5, ce qui signifie que même si quelqu’un ne l’a manifestement pas beaucoup aimé, cela ne dissuade pas les autres lecteurs de le prendre. Parfois, ces mauvaises critiques aident en fait d’autres lecteurs à choisir un livre. L’une de mes mauvaises critiques pour UNE SECONDE CHANCE mentionnait que ce n’était pas l’équivalent d’un livre nommé aux Oscars mais plutôt un roman de Danielle Steel. Et avouons-le, c’était un grand compliment pour moi, parce que j’aimerais bien avoir la carrière de Danielle Steel et que ses livres sont appréciés par des millions de personnes… Une autre critique a noté que ma série Gavert City leur rappelait les films de la chaîne Lifetime (les equivalents des films de l’après-midi sur M6)… ce qui, encore une fois… oui, s’il vous plaît ! Ces critiques m’ont en fait aidé à gagner plus de lecteurs et même à restreindre mon marketing.
  • s’abonner à ma newsletter : L’abonnement à ma lettre d’information d’auteur est très important pour moi. Pourquoi ? Il y a des années, je me souviens avoir entendu dire à quel point il était important d’avoir l’adresse électronique de ses lecteurs pour pouvoir entrer directement en contact avec eux. Et j’ai vu ces derniers mois à quel point c’est vrai. Les algorithmes changent et des personnes qui aiment votre page peuvent ne plus être intéressées par vos livres… L’audience peut donc être légèrement faussée… Dans une newsletter, si quelqu’un n’ouvre pas vos e-mails pendant des mois ou des années, vous pouvez le retirer de votre audience mais, plus important encore, il reçoit les nouvelles directement dans sa boîte de réception. Vous ne pouvez pas compter sur le fait de booster un message ou de croiser les doigts en sachant comment utiliser les médias sociaux, surtout lorsque des changements sont mis en œuvre pour déterminer qui voit quoi et quels messages sont prioritaires.
  • Me suivre sur les médias sociaux. Vous pourriez penser, attendez, tu viens juste de mentionner combien il est important pour toi d’accroître votre liste d’abonnés. C’est vrai. Mais pour les personnes qui ne souhaitent pas recevoir d’e-mail de ma part, elles peuvent consulter mes médias sociaux. Il est vrai que les médias sociaux ne sont pas mon fort (et j’en parlerai plus en détail une autre fois), mais si quelqu’un aime ma page, je peux au moins avoir une occasion supplémentaire d’interagir avec lui et de créer un lien avec lui, et peut-être qu’il aimera un autre de mes livres.
  • Créer un lien. En ajoutant un petit message à mes lecteurs, je peux créer une première connexion avec un lecteur. Et peut-être qu’il suivra ma page BookBub ou qu’il sera plus enclin à recommander un de mes livres. Je pense qu’ils en choisiront un autre s’ils ont aimé celui qu’ils ont lu, mais peut-être se souviendront-ils de ce petit message et parleront-ils à quelqu’un de l’histoire qu’ils viennent de lire…

B. Mettre à jour la rubrique « Autres livres de » et peut-être l’échantillon à la fin.

C. Assurez-vous que toutes les informations relatives aux médias sociaux et à la newsletter sont correctes, et que la courte biographie a été mise à jour, si nécessaire : Je veux dire que pendant un certain temps, j’avais le mauvais lien vers ma page d’auteur Facebook. J’avais mis à jour l’identifiant de ma page d’auteur Facebook pour qu’il corresponde à celui de mes autres médias sociaux, mais je n’avais pas mis à jour ces informations dans mes livres… DOH ! Au fait, si vous voulez aimer ma page d’auteur sur Facebook, c’est : www.facebook.com/enowodazkij.

Alors, qu’est-ce que je fais… qu’est-ce que j’ai fait cette semaine ? (Je commence à écrire ceci lundi et je l’ai mis à jour tout au long de la semaine…)

  1. Téléchargez la version bilingue de A SUMMER LIKE NO OTHER (anglais/espagnol) sur Google Play et contactez Kindle Direct Publishing au sujet des métadonnées de ce livre kindle. J’ai choisi d’indiquer la langue « anglais » (je ne peux pas indiquer deux langues pour ces livres pour le moment), mais ils m’ont répondu que les métadonnées indiquaient que la langue était l’espagnol. J’ai vérifié deux fois avec Calibre et la langue est toujours « anglaise »… J’essaie donc de comprendre ce qui se passe et si je peux effectivement indiquer que ce livre est à la fois en anglais et en espagnol. Une fois ce problème résolu, annoncer le livre sur mon blog et sur les médias sociaux. –> J’ai fait la première partie. Je dois encore annoncer le livre…
  2. Faire un peu de promotion pour le livre audio de SEE ME, SEE ME NOT. Partager les bêtisiers complets avec le bulletin d’information de mes lecteurs (si vous souhaitez vous inscrire à ce bulletin, vous pouvez le faire ici…) –> J’ai fait cela et j’ai également partagé une scène coupée de Megan en train de chanter.
  3. Terminer le formatage du livre bilingue UNE SECONDE CHANCE (allemand/anglais) et le réviser. J’ai apporté quelques modifications au manuscrit d’UNE SECONDE CHANCE et je dois m’assurer qu’il est également mis à jour dans la version allemande.–> J’ai formaté la première partie du livre bilingue et je fais actuellement appel à des correcteurs pour m’assurer que tout est correct avant de le mettre en ligne sur toutes les plateformes.
  4. Inscrire ma série française Gavert City dans l’Abonnement Kindle : J’ai mis à jour les annexes de certains de mes livres et j’ai inscrit LA PEUR EN PLEIN CŒUR dans l’Abonnement Kindle, mais j’ai besoin d’attendre plus longtemps pour les autres livres car je dois attendre qu’ils ne soient plus dispo sur d’autres sites.
  5. Terminer la révision du PROJET NON NOMMÉ (En fait, il a un nom. Un nom que j’aime bien) –> Je travaille toujours sur ce projet. J’ai vraiment besoin de me concentrer sur ce projet la semaine prochaine. Ce sera mon principal objectif pour que je puisse enfin l’envoyer à mes merveilleux partenaires critiques.
  6. Annoncer UN, DEUX, TROIS en italien et booster une de mes publications sur Facebook. J’ai réussi ! Bravo. Je l’ai annoncé sur mon blog et je l’ai également annoncé sur mon Facebook et j’ai boosté une de mes publications. J’ai partagé une vidéo sur Instagram que vous pouvez également voir ci-dessous (en anglais). Et juste avec mes abonnés, je partage certains des résultats de cette annonce.


J’ai créé cette annonce en utilisant BookBrush.

Avez-vous apprécié cet article ? Voulez-vous contribuer à me soutenir, moi et mes écrits ? Vous pouvez transférer cet e-mail à quelqu’un qui pourrait être intéressé, acheter mes livres et, comme toujours, n’hésitez pas à me répondre en cliquant simplement sur « répondre ».

Si vous avez des questions sur mes aventures dans l’auto-édition ou sur tout ce que j’ai partagé avec vous aujourd’hui, n’hésitez pas à me contacter et je m’assurerai de vous répondre dans mon courriel de la semaine prochaine.

La semaine prochaine, sur ce blog je vous présenterai les 3 ou 5 principales erreurs d’auto-publication que j’ai commises et ce que j’ai appris. Dans ma lettre d’info, je partagerai mon top 8. Si cela vous intéresse, n’hesitez pas…:-) http://eepurl.com/hsjrZP

A la semaine prochaine 🙂

Instagram – Bookbub – Facebook – Twitter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s