autoedition, ecriture

Le journal d’une écrivaine auto-éditée: Plateformes d’auto-édition et…cigales.

Si vous êtes inscrit pour recevoir mes courriels hebdomadaires et que vous utilisez Gmail, assurez-vous de vérifier votre onglet de promotion… Comme toujours, je partage du contenu exclusif dans les courriels 🙂

Si vous souhaitez écouter cet épisode (en anglais) et tous les précédents, choisissez votre plateforme de streaming préférée ici ou cliquez ici pour  Spotify, Apple Podcasts, Google Podcasts.

Idéalement, cet article aurait été disponible tôt vendredi matin…. Mon objectif est de publier les épisodes les vendredis et les lundis.

Mais le matin, pas à 17 heures à mon heure… c’est-à-dire 17 heures dans le Maryland, où nous attendons les cigales. Vous savez, ces millions de cigales qui devraient sortir du sol entre le milieu et la fin du mois de mai… où elles se reproduiront pour la prochaine génération qui remontera  à la surface en 2038. Tous les 17 ans. Si ce phénomène vous intéresse, voici un article de 2013 publié dans Le Monde.

Je me demande : quelqu’un a-t-il lu une histoire où cette couvée de cigales sort du sol ?

En parlant de livres. Je viens de finir de lire Wilde Child d’Eloisa James… que j’ai adoré. Si vous avez aimé Bridgerton (la serie Netflix ou les livres de Julia Quinn sur lesquels la série est basée), lisez Eloisa James, Vanessa Riley, Tessa Dare, Sarah McLean, Courtney Milan et bien d’autres encore. Je suis en train de lire CINDERELLA IS DEAD de Kaylynn Bayron. Je n’en suis qu’au début mais les premières pages sont tellement bonnes. La première ligne ? Cendrillon est morte depuis 200 ans.

Comme vous le savez je vis aux Etats-Unis donc la plupart des informations qui suivent dans cet article sont surtout ce que je peux partager avec vous d’ici. Mais j’ai également pris le temps de chercher quelques liens qui pourraient vous être utile ou intéressant en français. 🙂

Vous avez donc décidé de vous autoéditer pour une raison ou une autre. Peut-être que l’idée vous a toujours intrigué… ou peut-être que vous avez un éditeur mais que vous aimeriez vous diversifier ou que vous voulez simplement tenter votre chance. Ou bien vous vous êtes demandé ce que j’ai bien pu faire ces sept dernières années. Ou vous avez commencé à lire mes articles sur le journal d’un auteur auto-publié, et vous vous demandez : Que diable est Draft2Digital ? Ou KDP ? De quoi parle-t-elle ?

Ce billet est un aperçu des différentes plateformes d’auto-édition (du moins celles que j’utilise) et de ce que l’utilisation de ces plateformes signifie pour les redevances. Gardez à l’esprit que ce sont les plateformes d’auto-publication que j’utilise. Il en existe beaucoup, beaucoup d’autres. Et merci à mon amie Tonya de m’avoir fait savoir qu’elle aimerait vraiment en savoir plus sur ce que je veux dire quand je parle de « publier sur Draft2Digital ».

L’auto-publication est techniquement facile. Il suffit d’aller sur Kindle Direct Publishing, de créer un compte, de remplir les détails du livre que vous voulez publier, puis de télécharger un document Word et d’utiliser leur outil de « conception de couverture » et c’est parti. Le livre est publié. Il est à la disposition du monde.

Et qui sait ? Vous pourriez gagner à la loterie (les chances ne sont pas en votre faveur). Ou si votre but est d’avoir un livre disponible à la vente et que c’est votre seul et unique objectif, alors vous n’avez peut-être pas besoin de passer par toutes les différentes options et de passer des heures, des semaines, des mois à essayer différentes stratégies et à réajuster vos objectifs. C’est pourquoi il est essentiel de savoir à l’avance quel est votre objectif en matière d’auto-édition.

Plateformes d’auto-édition …

Si vous commencez à chercher sur Google « self-publication platforms », vous obtiendrez plus de 30 000 résultats (et bientôt l’un d’eux pourrait être un de mes billets sur mon blog).

Ces articles sont très intéressants si vous souhaitez lire les différentes possibilités.

En français: Plateformes d’autoédition – comparaison
Et celui-ci également en français explique étape par étape comment publier sur Amazon.
En anglais: Un article surRedsyBlog, qui passe en revue les différentes plateformes actuellement disponibles, ainsi que leurs avantages et inconvénients.

En ce qui concerne les plateformes d’édition, certaines se concentrent sur la publication d’ebooks. D’autres se concentrent sur la publication de livres de poche ou de livres à dos. Certaines sont des agrégateurs (c’est-à-dire qu’elles distribuent votre livre pour vous aux détaillants en ligne). D’autres distribuent uniquement à la plateforme avec laquelle elles sont liées. Par exemple, si vous téléchargez votre livre électronique sur Kindle Direct Publishing d’Amazon (leur plateforme d’auto-édition), il ne sera disponible que sur Amazon. Je vous renvoie à une question-réponse avec Draft2Digital sur les agrégateurs (gardez à l’esprit la source de cette question). Bien sûr, ils énumèrent les aspects positifs de l’utilisation d’un agrégateur tel qu’eux-mêmes). Il existe des plateformes pour les livres audio (là encore, soit en tant qu’agrégateur, soit en lien avec le détaillant électronique). Et puis il y a celles qui font un mélange de tout. Certaines plateformes ont des frais que vous devez payer d’avance (comme IngramSpark), mais il y a généralement des coupons.

J’utilise les plateformes suivantes pour mes ebooks:

  •  Draft2Digital qui comme mentionné est un agrégat pour la distribution d’ebooks vers Apple, Kobo, les bibliothèques, Tolino et plus.
  •  Kindle Direct Publishing (la plateforme d’auto-édition d’Amazon) pour mes ebooks sur Amazon.
  • Google Play Books Partner pour mes ebooks disponibles sur Google Play.

Droits d’auteurs : Combien par livre dans l’auto-publication ?

Sur Kindle Direct Publishing, si vous fixez le prix de votre livre au-dessus de 2,99, vous recevez 70 % du prix moins les frais de livraison. Les frais de livraison par exemple pour mon livre de 295 pages sont d’environ 0,08 $. Cependant, sur KDP, vous ne recevrez que 35 % du prix fixé pour l’ebook dans certains pays (comme le Brésil ou le Mexique), à moins que vous n’inscriviez votre livre à Kindle Unlimited (Abonnement Kindle en France) par KDP Select.

Le format des redevances dans Kindle Unlimited est différent car vous pouvez gagner de l’argent de 3 façons différentes. En bref :

Par le passé, on a beaucoup parlé d’arnaques sur Kindle Unlimited. Par exemple : des auteurs qui remplissent leurs livres, des personnes engagées pour « lire » ou plutôt cliquer sur les pages du livre, des personnes utilisant des noms de plume et publiant du contenu plagié pour publier, et publier, et publier encore. Je mets ici en lien un article de The Guardian intitulé :  » Plagiat, book-stuffing,clickfarms. the rotten farm of self-publishing « .

Mais certains auteurs (qui ne sont absolument pas des escrocs et ne plagient pas) gagnent beaucoup d’argent en inscrivant leurs livres dans KU, même si ce n’est que pour 90 jours.

En inscrivant votre livre dans Kindle Unlimited (KDP Select), cet ebook devrait être exclusif à Amazon. Une période KDP Select est de 90 jours. Et oui, Amazon vérifie. J’ai reçu des e-mails à ce sujet par le passé, lorsqu’un de mes livres était encore disponible chez le détaillant français Fnac, alors que je l’avais retiré de D2D. D’après mon expérience, ce processus est désormais plus fluide. L’Abonnement Kindle est un peu comme le Netflix des livres pour les lecteurs. Les lecteurs paient un prix mensuel et peuvent emprunter 

Alors, combien d’argent obtiendriez-vous pour un livre à EUR 2.99 ?

Prenons mon livre LA PEUR DANS LE SANG….

LA PEUR DANS LE SANG (L’histoire de Dimitri et Erin. Pensez au film Scream mélangé à Criminal Minds) Je vends ce livre en ce moment pour EUR 2.99.

Et ce livre est en ce moment disponible dans l’Abonnement Kindle en France. 

Si vous achetez un exemplaire de LA PEUR DANS LE SANG sur Amazon.fr, mes redevances prévues via KDP pour chaque achat sont les suivantes : €1,92

Avec KDP select, je suis également payée lorsque quelqu’un qui est membre de l‘abonnement Kindle emprunte mon livre et le lit. Le paiement est par page et dépend des mois même s’il n’y a pas grande différence et est généralement un peu moins (si tout le livre est lu) que €1,92.

Suis-je satisfaite des plateformes qu’utilise?

Cette info est disponible pour les abonnés de mon email hebdomadaire.

Qu’en est-il des autres plateformes de vente d’ebooks ?

Il existe bien sûr de nombreuses autres plateformes que vous pouvez utiliser pour votre livre électronique (Smashwords, Lulu me viennent à l’esprit mais il y en a d’autres). Et vous pouvez aussi décider de vendre vos ebooks directement sur votre site web ou en utilisant BookFunnel par exemple (disponible en anglais). Ces mises en place nécessitent des frais (soit un montant unique, soit un montant mensuel).

Pour en revenir au début, le choix d’une plateforme dépend vraiment de vos objectifs et de vos stratégies.

Plusieurs sites web se penchent sur le marché des ebooks… quelle plateforme vend le plus d’ebooks ? Il est assez difficile de trouver la part de marché réelle des ventes d’ebooks d’Amazon sur le marché global des ebooks. Les chiffres que j’ai trouvés allaient de 67% à 83% – et ce n’était pas évident : comment KU est-il pris en compte dans ces chiffres ?

J’aborderai bientôt les différentes stratégies et ma propre expérience à cet égard. Parce que les deux ont des avantages et des inconvénients. Le fait d’inscrire vos livres dans KDP Select pour qu’il ne soient pas simplement disponible sur Amazon mais également dans l’Abonnement Kindle vous offre des outils promotionnels, mais il en va de même si votre livre est sélectionné pour des promotions chez d’autres détaillants en ligne. KU vous permet d’accorder des réductions sur votre livre pendant des périodes limitées… Ai-je mentionné que j’en parlerai plus en détail bientôt ?

Petit rappel : si vous voulez me soutenir, moi, ma carrière et ces billets hebdomadaires, la meilleure façon de le faire est soit (1) d’acheter un de mes livres ou livres audio ou de les recommander à votre bibliothèque, (2) de faire suivre ce billet à un ami, (3) de parler de mes livres à vos amis/famille.

Encore une fois, si vous voulez voir mon top 5 de mes erreurs d’autoédition, vous pouvez juste cliquer ici, ajouter votre email et vous aurez accès au pdf complet…

Si vous avez des questions sur mes aventures dans l’auto-édition ou sur tout ce que j’ai partagé avec vous aujourd’hui, n’hésitez pas à me contacter et je m’assurerai de vous répondre dans mon courriel de la semaine prochaine.

Merci!

Instagram – Bookbub – Facebook – Twitter Goodreads

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s